N2 – 20e j. – ACFC 1 – 0 Les Herbiers

Mar 7, 2022 | National 2

L’ACFC reprend les commandes

L’ACFC a provisoirement pris la tête de son championnat après sa victoire face aux Herbiers (1­0) hier. Les Angoumoisins ont profité de l’exclusion d’un Vendéen en début de 2e mi­temps pour prendre l’ascendant.

Tout souri à l’ACFC ! Bous­culé pendant une mi­temps par les Herbiers, l’ACFC a fi­ni par l’emporter (1­0), hier, à Lebon, après avoir pris l’ascendant suite à l’exclusion de Grellier à la 54e minute. Dans l’attente du ré­sultat de Bergerac, qui se déplace ce soir chez la lanterne rouge Mont­de­Marsan, les Charentais s’emparent de la première place de la poule D avec deux points d’avance sur les Périgourdins. Comme souvent cette saison, rien n’a été simple pour les hommes de David Giguel qui se sont em­ployés avec détermination pour arracher les trois points.
Fidèles à leurs principes de jeu, Les Herbiers ont pris le contrôle du jeu jusqu’à l’exclusion d’un des leurs. Bien organisés, les Angoumoisins ont rarement été mis à défaut mais il a quand même fal­lu un tacle salvateur de Leymonie pour arrêter Payet qui se présen­tait seul face à Hunou (2). Et le gardien angoumoisin s’est mon­tré décisif face à Burgaud (35).

Bisson trouve le poteau

Tranchant dans le jeu de transi­tion en tout de début de match, l’ACFC s’était procuré la meilleure occasion de la première mi­temps avec une frappe de Bis­son sur le poteau suivie d’une tête de Fichten captée par Pillot (5). Mais c’était la seule occasion d’Angoulême, qui a ensuite peiné à se montrer dangereux.

Mené aux points mais serein, l’ACFC, moins en jambes qu’à Bourges le week­end dernier, était parfaitement dans son plan de jeu, même si Payet donnait de nouvelles sueurs froides au re­ tour des vestiaires en devançant une sortie de Hunou (51). Avant le coup de théâtre et la (sévère) ex­clusion de Grellier, coupable d’a­voir accroché en position de der­nier défenseur un Lobo malin sur le coup ­ qui s’écroulait alors que le ballon était hors de portée. Dès lors, l’ACFC a pris le contrôle du ballon et du match. Leymonie aurait même pu ouvrir le score d’une frappe incroyable de l’exté­rieur du pied à l’angle gauche de la surface de réparation. Mais Pillot a été cherché le ballon dans sa lucarne (71).

Un nouveau coup de pouce du destin a, comme souvent ces der­nières semaines, fait la diffé­rence. Hier, c’est Diakité qui a été tout heureux de voir son coup franc détourné par le mur finir sa course dans les filets adverses (1­0, 76).

Sonnés, les Vendéens ont alors progressivement baissé pavillon.

Comme des mal classés à qui rien ne sourit cette saison. L’ACFC a eu le mérite de ne pas reculer pour ne pas leur laisser la moindre illusion. Les locaux au­raient même dû tuer le match avec deux grosses occasions pour Ehua (84) et Fichten (88). Seule ombre au tableau, l’exclusion stu­pide de Diakité, coupable d’un geste d’humeur dans les arrêts de jeu.

Kévin CABIOCH

RÉSUMÉ DU MATCH ET LES RÉACTIONS DE LEO FICHTEN ET DAVID GIGUEL

LES RÉSULTATS DE LA 20E JOURNÉE DE CHAMPIONNAT

CLASSEMENT APRÈS 20 JOURNÉES DE CHAMPIONNAT

LA PROCHAINE JOURNÉE DE CHAMPIONNAT